Skip to content
Tags

Qui est Ghanouchi?

by sur 13 décembre 2012

A lire et éventuellement commenter le texte ci-desous . Il s’agit d’un commentaire intéressant suite à un article parû récemment sur le site tunisien « Kapitalis ».

« Ghannouchi n’est qu’un agent du Qatar, Arabie Saoudite et services secrets britanniques (MI5) et américains(CIA) et quand on saura plus sur son exil opaque à Londres et ses déplacements au Qatar en particulier, le masque tombera. Il est là pour appliquer à la lettre le plan machiavélique des néo-conservateurs Robert Kagan, Elliot Abrams, Max Boot, Gary Schmitt, Paul Wolwofitz, Richard Perle ou encore William Kristol, tous juifs sionistes d’ailleurs qui sont à la pointe du soutien des « révolutions arabes » à partir de janvier 2011. Paul Wolwofitz a en quelque sorte rendu publique la position des néoconservateurs en appelant à la fin du régime de Hosni Moubarek. C’est ce même Paul Wolwofitz qui a promis à Golda Meir des les années 70 de la débarrasser de la menace posée par l’Irak de Saddam à la sécurité d’Israel et que ce n’était qu’une question de temps. Ce sont ces mêmes neoconservateurs qui ont manipulé l’administration de Georges Bush, un Président inculte et ultra conservateur pour mettre en application leur stratégie . Deux arguments majeurs lui ont été présentés pour le convaincre à savoir: -Sécuriser cette zone instable pour garantir la pérennite de l’approvisionnement en pétrole, à travers le canal de Suez, des USA et de l’occident. -Permettre grâce à un subterfuge de la démocratie de remplacer les régimes arabes laics par des régimes islamistes modérés qui se chargeront de contenir la menace jihadiste par des outils institutionnels: police et armée et ce pour éviter la récurrence de tragédies comme celle du 11 septembre.  Le troisième argument, non avoué et qui était le principal, était la sécurite d’Israel pour lequel le mouvement néoconservateurs qui se confond avec son parrain l’AIPAC (American Israel Affairs Committee) chargé lui de neutraliser le congrès pendant que les néoconservateurs infiltrent les rouages de l’Administration et de la Maison Blanche. Aussi, ce qui s’était passé spontanément en Tunisie un certain 14janvier a sans le savoir précipité l’histoire et constituait l’argument tant attendu par les néoconservateurs pour précipiter la chute des régimes laics. L’effet domino enclenché par la Tunisie a fait le reste. Dès la fin de janvier 2011 ,Paul Wolwofitz a en quelque sorte rendu publique la position des néoconservateurs en appelant à la fin du régime de Hosni Moubarek. Mais bien avant le début des manifestations, en 2010, Robert Kagan et Michelle Dunne avaient mis en place un groupe de travail sur l’Egypte dont les conclusions soulignaient que le statu quo politique ne garantissait plus la sécurité des Etats Unis (entendez sécurité d’Israel) et que l’administration américaine s’engage le plus tôt possible dans une défense active des droits de l’homme et de la démocratie dans ce pays. C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre l’enjeu péesenté par les pseudo révolutions arabes et la connivence des nouveaux régimes islamistes « modéres » avec les néoconservateurs américains qui les manipulent à travers leurs agents qataris et saoudiens. Un jour toute la lumière sera faite sur les 20 ans d’exil britannique de Ghannouchi et les Tunisiens sauront qui est le véritable Mr Ghannouchi! »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :