Skip to content

Expulsion aujourd’hui de Gharbi et de sa famille vers 6h du matin-Rabah, nous sommes avec toi, la lutte continue!

by sur 26 juin 2013

La famille Rabah Gharbi a été expulsée ce matin même vers 6h du matin manu militari . Les forces de l’ordre bourgeois n’ont pas lésiné sur les moyens de répression.

La cité a été investie très tôt ,  par surprise et de manière spectaculaire  par les forces anti-émeutes  qui ont été déployées par centaines à l’intérieur même de la cité mais aussi dans les alentours . Il s’agissait de neutraliser toute tentative de mobilisation et de solidarité avec la famille ciblée par l’expulsion par une démonstration de forces et une répression des plus brutales qui se voulaient  dissuasives. Les violences entrainant des blessures n’ont épargné ni les vieux retraités si les jeunes. Ainsi , réveillés en sursaut, les résidents de la cité ont vécu en direct   l’opération d’expulsion suivie immédiatement des travaux de démolition du chalet confiée à une entreprise privée. Des scènes qui rappellent celles vécues d’habitude  par les palestiniens face à l’armée israélienne . Incroyable mais vrai , ici et maintenant à Ben Aknoun .
La première leçon à tirer de la lutte ,à la lumière de ce qui s’est passé concrètement aujourd’hui durant toute la journée  , c’est qu’il faut écarter définitivement l’illusion que véhiculait le slogan de la banderole  du sit-in du 22 mai  dernier  » Bouteflika loge , Bouterfa déloge ». La vérité, c’est que Bouteflika et Bouterfa sont les représentants d’une même classe . Ils ne font qu’un quand il s’agit de défendre les intérêts de la bourgeoisie.La police n’est pas au service du peuple. Elle n’est pas au service des travailleurs et des retraités, comme elle vient de le démontrer encore une fois . Elle est au service de la justice bourgeoise et réprime sans état d’âme toute volonté ou même toute véléité de la classe des prolétaires de se défendre face aux agressions de la classe au pouvoir. C’est avec cette prise de conscience , si elle est encore nécessaire , que les travailleurs , les retraités et les jeunes de la Cité Sonelgaz de Ben Aknoun doivent continuer la lutte regroupés autour de leur Comité de Cité qui malgré la faiblesse de ses moyens de mobilisation n’a pas démérité, loin de là .Il s’agit à présent de renforcer les capacités d’organisation et   de mobilisation  du Comité en vue de poursuivre la solidarité avec la famille Gharbi qui en a aujourd’hui plus besoin que jamais mais aussi en vue de préparer une résistance plus efficace par rapport aux menaces d’expulsion qui ciblent également les autres familles qui résident dans les chalets .

Face au bloc de la bourgeoisie qui sait taire ses différents mineurs ( entre bourgeois du secteur capitaliste d’Etat et bourgeois du secteur privé) quand il s’agit de défendre ses intérêts supérieurs , quand il s’agit de mettre en œuvre sa justice de classe, il appartient à la classe ouvrière de construire patiemment à travers ses luttes et ses résistances quotidiennes le front uni des exploités pour la défense efficace de leurs intérêts immédiats (sur le terrain économique) et œuvrer dans le même mouvement à l’émergence de l’organisation prolétarienne porteuse de son projet historique d’éradication du capitalisme , la cause profonde de l’exploitation et de l’oppression sociales .

Rabah ,nous sommes avec toi , la lutte continue !

Mourad

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :