Skip to content

Rencontre-débat du R(d)G sur la question syndicale samedi 26 avril‏

by sur 20 avril 2014

La question syndicale en Algérie aujourd’hui

Samedi 26 avril 2014 à 14 h

au siège national du PST

27, boulevard Zighout Youcef, Alger

(Au fond de la cour à droite)

 Le Rassemblement de gauche R(d)G a le plaisir de vous inviter à une rencontre-débat le samedi 26 avril 2014 à 14 heures sur la question syndicale en Algérie aujourd’hui. Cette rencontre sera animée par :

– Zineb Belhamel, du Conseil des lycées d’Algérie (CLA)

– Ahmed Badaoui, ancien syndicaliste de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA)

– Djamel Rouani, du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest)

 A la veille de la commémoration de la journée internationale de lutte des travailleurs, le 1er mai prochain, il est utile et nécessaire de s’interroger et de débattre de la situation du mouvement syndical dans notre pays :

. Où en sont les syndicats autonomes ? Peut-on mesurer le chemin parcouru depuis leur apparition ? Quels sont les principaux acquis de leur combat  et quels enseignements tirent-ils ? Quelles difficultés se dressent sur leur chemin ? Quels défis doivent-ils relever ? Quelles sont leurs perspectives ?
.Où en est l’UGTA ? Que représente-t-elle aujourd’hui dans la classe ouvrière algérienne ? Peut-on réduire sa réalité à sa direction et au compagnonnage de celle-ci avec le régime ? La situation n’est-elle pas beaucoup plus contrastée avec des structures de base ou de secteurs très combatives et démocratiques ? A quels défis la vieille centrale est-elle confrontée ? Les syndicalistes combatifs qui sont en son sein peuvent-ils converger et travailler ensemble à se réapproprier leur organisation et à la régénérer? Comment peuvent-ils s’y prendre ?
.Les militants des syndicats autonomes et de l’UGTA sont-ils des adversaires ? Sont-ils condamnés à s’ignorer et à se concurrencer ? Le pluralisme syndical est-il une bonne chose pour les travailleurs ? N’est-ce pas au contraire un handicap majeur qui empêche les travailleurs algériens de se constituer en classe indépendante forte capable de résister aux politiques néolibérales désastreuses et à même d’arracher un maximum d’acquis ? Des passerelles peuvent-elles être tissées entre syndicalistes autonomes et de l’UGTA ? Quelle rôle doit et peut jouer la lutte syndicale dans la période de l’après-élection présidentielle du 17 avril ?
.Comment aider les travailleurs à s’organiser à la base, à construire des syndicats d’entreprise, à bâtir des syndicats de secteur et de fédération ? Comment organiser la solidarité autour des luttes des travailleurs, mais aussi des travailleurs confrontés à un conflit individuel du travail ? Comment développer la connaissance de la législation par les travailleurs et les syndicalistes et renforcer la culture syndicale ?
Telles sont quelques unes des questions que nous vous invitons à venir débattre avec nous.

Soyons nombreux et nombreuses.

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :