Skip to content

Le CLA: Appel aux parents d’élèves et à la société civile pour sauver l’école Algérienne

by sur 8 novembre 2014

image001L’appel du CLA pour la société civil pour la sensibilisation autour des conditions que vit l’école algérienne:

Au moment où l’école algérienne observe une série de réforme dans le but de suivre les flux des changements dû à la mondialisation dans divers domaines ce qui a fini par perturber le milieu scolaire.

Le Conseil des enseignants des lycées d’Algérie lance un appel aux parents d’élèves et à la société civile pour sauver l’école algérienne de sa sinistre situation, résultat de réformes improvisées et non étudiées qui a permis l’apparition de comportement contradictoire aux principes éducatifs ce qui a compliqué l’apport éducatif dans ce secteur sensible.

Cet appel vient après que notre syndicat ait constaté l’incapacité de la tutelle de rétablir la situation, son ignorance à nos revendications parmi lesquelles notre appel à «la  réforme de la réforme » et l’instauration cadre propre nécessaire à l’enseignement et l’éducation en Algérie, car celui-ci est le seul garant de l’avenir du pays.

Le sauvetage de l’école algérienne est une responsabilité nationale et ne doit pas reposer uniquement sur une partie ou un secteur, notre nationalisme et notre sentiment des dangers qui nous guettent tous sont suffisants pour lancer ce S.O.S pour sortir notre école de cette sinistre situation.

Le  conseil des enseignants des lycées d’Algérie ne peut accepter cette sinistre situation marquée par :

1) Aucune condition de scolarisation nécessaire (surcharge, pagaille, école décor devenue crèche d’enfants beaucoup plus que lieu d’enseignement qui devrait produire des compétences, préférer le côté administratif sur celui pédagogique, réticence des élèves et des enseignants, manque de propreté dans le milieu scolaire, pas d’activité,…)

2)  Laxisme administratif et mauvaise gestion : absence de stratégie de gestion du secteur, pas de compétences professionnelles, empêcher l’enseignant de faire son travail pédagogique, manque de surveillance, démantèlement de l’enseignement technique, gestion d’un grand secteur qu’est l’éducation avec la mentalité de tribu et de régionalisme

 administratifs et pédagogiques à un degré jamais atteint ce qui a permis de mettre en place le système de recrutement de contrat et la politique du bricolage, pour , propagation de la corruption , des amabilités,fraternité, et ségrégation…, lancements de marchés beaucoup plus  louches que d’investissement ayant pour but de parer aux manques d’infrastructures avec des caractéristiques mondiaux).

3)  Manque de cadres cette réalité la tutelle a une grande responsabilité qui a permis de faire passer des statuts et des lois portant des graines empoisonnantes pour le secteur.

4) Manque de sécurité et grande propagation de la violence qui devient de plus en plus incontrôlable du moment qu’il y a un manque de cadres, moyens de recrutement et surcharge.

5) Harcèlement sexuel et ses conséquences dangereuses en milieu scolaire.

L’Etat algériens’est démis de ses responsabilités dans le plus grand secteur du pays, la production de ce secteur est inestimable puis qu’il a pour mission de produire des esprits brillants qui deviendront les hommes de demain pour cela il a commencé par mettre sur le même point d’égalité l’éducation avec les autres secteurs en ce qui concerne l’encadrement et le recrutement, ce qui est surprenant et déroutant c’est la façon dont ce secteur est privé de poste d’emploi  suffisant et appropriées pour encadrer nos élèves, ce qui a compliqué encore plus la situation par l’absence d’encadrement dû au manque flagrant de cadres administratifs et pédagogiques.

Voilà pourquoi nous demandons à tout le monde et nous lançons un appel à l’aide pour les enseignants,les parents et les élèves, les syndicats du secteur pour sauver les écoles algériennes:

  • Aux professeurs qui ont perdu espoir et qui n’ont plus qu’un souhait prendre leur retraite ou pré-retraite, Notre message est qu’après le 10 Novembre 2014 l’école publique de qualité ne sera pas un rêve, et qu’elle a besoin de leur mobilisation et de leur lutte pour voir cela se matérialiser sur le terrain.
  • Pour nos étudiants pour qui l’école algérienne est devenue une prison où ils sont détenus sans avoir commis de crimes ni infractions où ils inhibent leur énergie et où ils perdent des années de leur vie avec des cours particuliers qui absorbent une grande partie des salaires de leur parent, Notre message est qu’après le 10 Novembre 2014 le changement est possible et que l’école publique de qualité ne sera pas un rêve pour laquelle ont combattu de grands enseignants parmi eux certains sont morts et d’autres attendent.
  • Pour les parents d’élèves sauver l’école publique est l’assurance de l’avenir de leur enfant.
  • Pour les syndicats du secteur Notre message à eux ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise: la lutte nous rassemble, notre amour de la qualité de l’école publique nous rassemble, la fierté et la dignité des enseignants nous rassemble, le jour du mécontentement et de l’espoir le 10 Novembre, 2014, nous vous suggérons d’ouvrir une nouvelle page de travailler ensemble sans compromettre la caractéristique de chaque syndicat.
  • Pour les Directeurs, Proviseurs, Inspecteurs qui exercent leur profession dans leur majorité avec dévouement et sincérité, aux organisations de défenses de la femme, aux organisations de droits de l’homme, aux organisations de la société civile, Notre message est que le 10 Novembre 2014 soit aussi leur jour de mécontentement et qu’ils nous soutiennent pour lutter contre le fléau du harcèlement sexuel car des pays moins conservateurs que nous et plus ouverts que nous luttent contre ce phénomène qui touche à la dignité de l’homme et qui sans relâche promulguent des lois strictes et prennent en charge les victimes et encore moins sans rétrécir toutes les énergies pour mettre fin à ce fléau.

La responsabilité de contribuer à la gestion du changement nécessaire dans l’école publique et l’imposition de conditions de travail appropriées est la responsabilité de chacun de nous,fonctionnaires,professeurs et représentants(syndicaux), parents d’élèves.
Il estnécessaire de mobilisertout le mondepour protégerl’école publique et garantir l’égalité des chancesà tous les enfants de l’Algérie.

–  S’opposer à toutes les tentatives de détournement de l’éducation.

-Rendre à l’enseignantsa dignité en  améliorant ses conditionsmatérielles, sociales et professionnelles.
La question de l’éducation est la préoccupation detous les Algériensetconcernel’avenirdu payset c’est pour cela quenoussommes tous invités àla défensede l’école publiqueetau droit de nosenfantsà une éducation dequalitéet gratuite.

Salutations à tous, à toute conscience militante vivante et compréhensive.

Alger, le 08 novembre 2014

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :